Histoire de la bibliothèque

Bibliothèque communale

de Douelle

Ou

l’histoire d’une aventure

1977 – 2002

 

3. INTRODUCTION

 I- LES ANNEES DE CREATION ( 1977 – 1993)

 II L’AMORCE D’UN RENOUVEAU (1994- 2001)

 III- L’ABOUTISSEMENT D’UN PROJET : (2002)

 CONCLUSION

histoire-1La bibliothèque communale de Douelle est l’histoire d’une aventure qui a débuté en 1977 et se poursuit en 2002 avec l’aboutissement d’un projet de développement initié par les bénévoles autour de Madame Raynal.

C’est une histoire d’hommes et de femmes habités par le goût des livres et l’envie de le partager et convaincus de la nécessité d’animer en milieu rural un lieu culturel de proximité, lieu de vie, lieu d’échange

histoire-2

  1. LES ANNEES DE CREATION (1977-1993)

La bibliothèque communale est implantée au cœur du village, dans un bâtiment situé à l’angle de la rue de la mairie et de la place de l’église. C’est au départ un espace de près de 30 m2. Elle a été créée en 1977, sur l’initiative de M. Bruyère, alors Président du Club du 3ème âge.

Suite à sa démission en 1980, M. Joseph Pech et Mme Odette Lecuru se chargent d’en assurer le fonctionnement avec deux heures d’ouverture par semaine. Dès cette époque, la bibliothèque est dépôt du Bibliobus de la BDP.

Des aides allouées par le ministère des Affaires Culturelles en 1981 permettent de faire des aménagements et d’acquérir du mobilier spécialisé ainsi que des ouvrages. Cette situation dure jusqu’à fin 1993, date à laquelle M. Pech, se retrouvant seul pour tout assumer, donne sa démission à la municipalité.

La bibliothèque repart avec une équipe de sept personnes dont la responsable désignée par la Mairie est Mme Raynal.

En 1995, la bibliothèque à la demande du maire, adopte un statut associatif.

Le bureau est constitué de façon suivante :

Nicole Raynal, présidente

Edith Chamberlin, secrétaire

Yvette Clout, trésorière

II- L’AMORCE D’UN RENOUVEAU (1994- 2001)

En 1993, la nouvelle équipe de bénévoles prend le relais. Un constat s’impose: la fréquentation de la bibliothèque a fortement décliné (on compte seulement 17 adhésions familiales) . L’objectif prioritaire est de stopper l’hémorragie, de relancer l’intérêt des lecteurs pour la bibliothèque

En l’ouvrant plus largement au public trois fois par semaine

  • lundi et jeudi de 16h à 18 h

  • samedi de 14 h à 16 h

En procédant à l’achat de livres récents.

En 1994, 46 cotisations familiales sont recensées. C’est un succès non négligeable, mais tout reste à faire.

1995 est une année importante car elle correspond à l’entrée en fonction de Mme Muzas comme directrice de la BDP du Lot. Elle va en dynamiser les services et permettre d’apporter aux bénévoles des bibliothèques communales, un conseil, un soutien, une formation dans le cadre de stages suivis par Mmes Arrazat, Chamberlin, Clout, Glaize, Raynal, Salles.

Cet échange entamé et poursuivi avec les professionnelles de la BDP permet à Mme Raynal ainsi qu’à son équipe( Mme Arrazat, Caillot, Chamberlin, Clout, Glaize, Salles, Teste ), de définir plus clairement les objectifs et surtout d’aider à se donner les moyens de les atteindre.

Parallèlement, une réflexion sur le devenir de la bibliothèque est entamée.

  1. Les objectifs

  • Reconquérir un lectorat d’adultes et d’enfants

  • Engager une action suivie en direction des scolaires

  • Promouvoir des animations gravitant autour de la lecture

  • Faire de la bibliothèque un lieu de vie

  1. Les moyens

    1. Relooker la bibliothèque

  • par le tri et le désherbage du fonds, en suivant les conseils de la bibliothécaire de la BDP (Liliane Birsinger), en mettant en application la formation reçue lors de stages (Mme Raynal.)

  • Par l’équipement des livres avec du matériel adapté et un savoir-faire appris dans le cadre de stages suivis à la BDP (Mme Clout et Mme Salles)

  • Par le classement du fonds en distinguant les romans des documentaires.

  • Par la cotation des ouvrages selon la classification Dewey(Mme Raynal et Liliane Birsinger)

  • Par l’accroissement du fonds adultes, par l’achat de livres, classiques et nouveautés, en se tenant informé de l’actualité littéraire.

  • Par la constitution d’un fonds propre destiné aux enfants

b) Mise en place d’animations

Initiées par Mme Raynal et l'équipe des bénévoles

 Présentation thématique d’ouvrages

  • Les écrivains du terroir

  • L’Egypte d’hier à aujourd’hui

  • La Préhistoire

  • Le catharisme

  • Religions et spiritualités

  • Recueils de correspondances

 histoire-3Animations, spectacles, exposition

  • Visite du musée Champollion à Figeac

  • Projection de diapositives sur l’Egypte contemporaine au foyer rural

  • Conception et réalisation de l’exposition »Douelle, un pays de bateliers et de tonneliers » par Mme Raynal, avec la collaboration de Carole Flochlay de la BDP.

  • Lecture à voix haute d’un mythe de création dans le cadre de l’école (Mme Raynal)

  • Veillée lecture sur le thème de l’écriture

  • Partage de lectures autour du livre de Marie Rouanet « Petit traité romanesque de cuisine »

  • Lecture auprès des petits de maternelle, des albums tirés de la mallette  » Bébé bouquine  » (Mme Glaize, Mme Raynal)

  • Heure du conte tous les 15 jours, à la bibliothèque ( Mme Glaize)

  • Chœur de lecteurs avec les enfants de CM1 et CM2 (Mme Glaize, Mme Raynal)

  • Atelier de maquillage pour Lire en Fête 2001

Initiées par la BDP du Lot

Mallettes thématiques mises à la disposition des lecteurs

    1. Sculpture contemporaine

    2. L’Occitanie

    3. Le fantastique

    4. Le conte

    5. Les héros de la BD

    6. La mémoire

    7. Livres à croquer

    8. Bébé bouquine

    9. L’écriture

    10. Les arts et les lettres se mettent à table

      Animations, spectacles

      • Veillée contes fantastiques avec Léa Garcia

      • Rencontres avec Ayrolles et Masbou (auteurs de BD)

      • Exposition sur le thème de la Bd

      • Démonstration de la fabrication d’un tonneau

      • Atelier du goût

      • Atelier de calligraphie

      • Spectacle de lecture à voix haute « Les oreilles kidnappées »

      • Spectacle de marionnettes « Les concombres du roi »

      • Spectacle de marionnettes « Till l’Espiègle »

      • Chœur de lecteurs avec Daniel Fatou

      • Spectacle Lecture » A la vie, à la mort, pour la vie »

      • Spectacle « Mon toit du monde à moi, ‘est toi »

      III- ABOUTISSEMENT D’UN PROJET DE RÉNOVATION ET D’AGRANDISSEMENT DE LA BIBLIOTHÈQUE (2002)

      Au terme de quelques années de gestion et d’animation de la Bibliothèque, dès 1997, en regard de sa fréquentation, de l’accueil des scolaires, la nécessité d’un agrandissement s’est imposée aux bénévoles.

      Le plus ardu a été de défendre ce projet face aux élus, d’en démontrer l’utilité, la pertinence.

      Le succès rencontré lors « lire en Fête » 1998, avec l’exposition « Douelle, pays de bateliers et de tonneliers » a été un facteur déterminant qui a permis de déclencher l’amorce d’une étude de rénovation et d’agrandissement ( l’action des bénévoles est apparue plus crédible) .Ce projet a donc été repris en compte par l’équipe municipale. Cependant quatre années ont été nécessaires pour aboutir à l’ouverture de la nouvelle bibliothèque, le 29 mars 2002.

      Ce projet d’agrandissement et de rénovation présenté par Mme Raynal, suite à la réflexion menée avec les bibliothécaires de la BDP et Mme Muzas, suite aux devis et propositions d’implantations demandées à des maisons spécialisées, a pris la forme suivante :

      La bibliothèque occupe un espace de 75m2, au lieu de 27,5m existants.

      La pièce principale est réservée à l’accueil du public, à la présentation des romans et consacre un périmètre à l’univers enfants.

      L’autre pièce contiguë est destinée aux documentaires adultes, enfants, à la consultation sur place, à l’accueil des mallettes thématiques, des expositions autres animations.

      Ce projet a été soumis en délibération à la session du 18 janvier 2000 du conseil municipal pour être présenté au Conseil général, en vue de l’obtention d’une subvention.

      Le 29 mars 2002, la bibliothèque embellie, rénovée, agrandie a enfin ouvert ses portes au public qui s’est pressé très nombreux, après une fermeture de plus de 2 mois pour l’achèvement des travaux et l’aménagement.

      Le 5 mai 2002, la journée « Portes ouvertes » a suscité la curiosité des Douellais qui sont venus nombreux visiter ce nouvel espace communal et donné un nouvel élan à cette structure. Les adhésions familiales sont passées de 54 en 2001 à 68 en 2002. Au total une réussite et un encouragement pour l’avenir.

      CONCLUSION

      L’année 2002 représente l’aboutissement d’un projet ardemment défendu qui a consisté à doter Douelle d’un espace lecture, d’un lieu de culture, d’échange, digne de ce nom.

      Aujourd’hui, l’action entreprise doit se poursuivre dans le sens de plus d’accueil du public, de l’écoute de ses attentes, Il s’agit également d’améliorer le catalogage du fonds par le biais

      de l’informatisation, de continuer à impulser des animations et pourquoi pas si la municipalité le souhaite, accueillir dans l’espace réservé aux documentaires un poste informatique dédié à l’accès public Internet.histpoire-5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s